top of page
MARIE NDIAYE

8 novembre 2016

RENCONTRE LITTÉRAIRE

en partenariat avec la Machine à Lire

«Elle trouvait excessives les louanges dont on s’est mis à couvrir sa cuisine.
Elle comprenait les sensations puisqu’elle s’appliquait à les faire naître, n’est-ce pas, et que leur manifestation sur la figure des convives l’enchantait, c’est tout de même bien ce à quoi elle s'évertuait jour après jour, depuis tant d’années, presque sans repos.
Mais les mots pour décrire tout cela lui paraissaient indécents.»

Le narrateur raconte la vie et la carrière de la Cheffe, une cuisinière qui a connu une période de gloire, dont il a longtemps été l’assistant – et l’amoureux sans retour. Au centre du récit, la cuisine est vécue comme une aventure spirituelle. Non que le plaisir et le corps en soient absents, au contraire : ils sont les instruments d’un voyage vers un au-delà – la Cheffe allant toujours plus loin dans sa quête d’épure.
Les phrases de Marie NDiaye se déploient lentement, comme pour envelopper le lecteur avec un charme constricteur. Les replis de l’âme de chaque personnage sont explorés avec une détermination calme dans la volonté de dissoudre la pénombre des êtres. Le récit dévoile une humanité violente, claire, à la fois mélancolique et enviable.

(Source : Gallimard)

Vous pouvez trouver ce livre en achat en édition Folio à La Machine à Lire

EN SAVOIR PLUS

Marie NDiaye

Marie NDiaye est née à Pithiviers, en France, le 4 juin 1967. Elle a fait des études de linguistique à la Sorbonne et a obtenu une bourse de l’Académie de France pour étudier à la Villa Médicis, à Rome. Marie NDiaye s’est mise à l’écriture très tôt, vers l’âge de douze ans. À dix-sept ans, elle publie son premier roman, Quant au riche avenir, aux Éditions de Minuit. Son roman "En famille" connait du succès lors de sa publication en 1990 et la consécration suit en 2001 avec le roman "Rosie Carpe" qui lui vaut l’obtention du Prix Femina. Si Marie NDiaye est avant tout une romancière, elle a aussi écrit pour le théâtre, notamment "Papa doit manger", pièce qui fait partie du répertoire de la Comédie Française. Elle a également publié un recueil de nouvelles, en 2004, intitulé "Tous mes amis et trois romans jeunesse" (La Diablesse et son enfant (2000), "Le Paradis de Prunelle" (2003) et "Le Souhait" (2005). Elle a également contribué à l’écriture du scénario du film "White Material" de Claire Denis.

Elle reçoit le prix Goncourt 2009 pour "Trois Femmes puissantes", roman initialement tiré à 15 000 exemplaires mais qui, avec le succès auprès du public, a connu un tirage total de 440 000 exemplaires après dix réimpressions. Selon le palmarès annuel L’Express-RTL publié mardi 16 mars 2010, Marie Ndiaye a été en 2009 l'auteure francophone la plus lue.

Elle publie en 2011 "Les Grandes personnes", puis en 2013 "La divine" qui conte le destin tourmenté de trois générations de femmes, dont la grand-mère était noire.

En 2021, elle publie "La vengeance m'appartient", qui est salué par la critique.

En lire plus.

bottom of page